Skip to main content

La philosophie générale

L'Ifsttar et son réseau de partenaires : la Comue Paris-Est, le labex Futurs urbains, l'École d'urbanisme de Paris pour les sciences, l'organisme culturel régional Arcadi Île-de- France, l'observatoire du livre et de l'écrit (le Motif) et la Maison de la Poésie Paris se sont associés dans la perspective commune :

  • de renouveler les formes de la médiation scientifique et culturelle en lien avec les territoires ;
  • d'inventer de nouvelles propositions hybrides et transversales, intégrant la recherche scientifique (sciences humaines et sociales, sciences et technologies), et des créations littéraires et culturelles ;
  •  de croiser expertises et compétences pour décloisonner les savoirs.

Pour cela, l'Ifsttar et son réseau de partenaires n'avaient pas de modèle préétabli. Le principe de la co-construction a ainsi été retenu. Le comité de pilotage a décliné le projet en trois volets :

  • des conférences-débats interactives pour aborder de manière transversale des sujets en lien avec les recherches scientifiques et sociales avec l'expertise croisée d'artistes, auteurs et professionnels de la culture ;
  • un laboratoire d'idées prospectif (LIP) permettant de travailler plus en profondeur et sur la durée en créant les conditions de rencontre des chercheurs et artistes autour du " lieu culturel de demain " ;
  • le prototypage d'un lieu forum et scène culturelle situé sur le campus " Ville durable " de Marne-la-Vallée, en lien avec l'Université Paris- Est.

Objectifs des partenaires

  • Faire connaître les avancées de la science d'aujourd'hui (largement méconnues du grand public).
  • Étendre la réflexion sur la cité et la coproduire avec des milieux intellectuels et culturels.
  • Ouvrir cette transmission de connaissances à un large public via des structures culturelles qui oeuvrent déjà sur le territoire.
  • Privilégier les croisements d'idées et mettre en scène les contenus en associant des acteurs de l'écrit, de la culture et du spectacle vivant.
  • Inventer de nouveaux modes de rencontres entre les textes et les savoirs : mettre en avant une pensée vivante, décloisonnée, curieuse.