Skip to main content

Un réseau de partenaires associés pour faire émerger de nouvelles visions de la « ville du futur »

Sciences

Ifsttar / porteur du projet

L'Ifsttar est un organisme national de recherche finalisée sur des enjeux technologiques et sociétaux de la " Ville durable ". Il rassemble plus de 1000 agents dont la moitié sont présents en région Île-de- France. Pour l'événement " ville du futur " :

  • L'institut mobilise et met à disposition ses réseaux de chercheurs (dont campus Paris-Est) ainsi que des compétences disciplinaires et des champs particulièrement variés (sciences pour l'ingénieur, NTIC, sciences humaines ...).
  • La direction scientifique porte l'événement. Elle co-produit trois volets du projet avec les partenaires. Elle est force de proposition pour la programmation des cycles de conférence au sein du Copil associant les acteurs science et culture.

L'École d'urbanisme de Paris

L'EUP sera force de proposition et d'animation, notamment de projets à dimension pédagogique. Outre une équipe enseignante, c'est aussi et surtout une communauté étudiante qui sera mobilisée. Futurs professionnels de l'aménagement urbain, les étudiants de l'EUP proviennent de formations diverses (géographes, sociologues, politistes, ingénieurs, juristes...) et d'horizons géographiques variés, et sont en capacité de nourrir des travaux tant réflexifs que plus opérationnels sur la ville du futur.

L'équipe pédagogique de l'EUP s'efforcera ainsi, via différents formats pédagogiques (notamment : semaine d'activité commune, atelier professionnel long) d'intégrer les thématiques et les problématiques explorées par les chercheurs et les professionnels de la culture au sein de la formation.

Laboratoire d'excellence futurs urbains

Le Labex futurs urbains (fruit du programme investissements d'avenir) est constitué d'un socle de dix laboratoires (notés A ou A+), comptant des chercheurs de très haut niveau, ainsi que des jeunes " en devenir " dans leurs équipes.

Parmi les membres fondateurs, et associés de la Comue Paris-est, les tutelles de " futurs urbains " sont : l'Ifsttar, l'ENPC, les ENSA d'architecture de Paris-Belleville, Paris-Malaquais et Marne-la-Vallée, et les deux universités de Paris-est Créteil Val-de-Marne et de Paris-est Marne-la-Vallée.

Les chercheurs et équipes membres de " futurs urbains " seront conviés à contribuer aux actions organisées. Le Labex entend également apporter un soutien financier à certaines manifestations de l'événement ville du futur, dans le cadre d'une convention de partenariat.

Culture

Le MOTif / Île-de-France

L'observatoire du livre et de l'écrit en Île-de-France (association loi 1901), sera force de propositions et fera bénéficier le projet de sa connaissance de la chaîne du livre ainsi que des équipements culturels dédiés à la diffusion des savoirs. La région Île-de- France abrite quelques 550 librairies, 1000 maisons d'édition et 1100 bibliothèques. Auteurs, éditeurs, libraires pourront être mis à contribution pour ce projet multi-facettes.

Outre l'accompagnement du projet, Le MOTif permettra de rendre ce partenariat plus visible et opérationnel sur l'ensemble du territoire francilien. L'association s'engagera notamment sur le prototypage d'un lieu culturel de demain en proposant la participation d'acteurs professionnels : institut national de formation de la librairie (INLF), syndicat de la librairie française (SLF). Association des bibliothécaires de France (ABF).

Avec les partenaires ville du futur et un éditeur indépendant francilien, il est envisagé de piloter la coédition d'un ouvrage autour du projet.

ARCADI / Île-de-France

Arcadi Île-de-France accompagne les équipes artistiques dans leur développement et leur structuration ainsi que dans la production et la diffusion de leurs projets (arts de la scène et arts numériques), mène une mission d'observation, organise des rencontres professionnelles, coordonne le dispositif passeurs d'images en Île-de-France, porte la mission médiateur culturel dans les lycées et les universités d'Îlede- France et produit Némo, biennale internationale des arts numériques - Paris / Île-de-France.

La Maison de la Poésie / mairie de Paris

La Maison de la Poésie est une scène conventionnée de " création en poésie et littérature ", soutenue par la mairie de Paris, en partenariat avec la région Île-de-France.

Elle accueille les conférences-débats et participe à la co-construction de la programmation du cycle de rencontres " ville du futur ", qui est en résonance avec la philosophie prônée par cette scène littéraire, au coeur de l'écosystème culturel parisien.

Lieu de rencontres innovantes

Depuis trois ans, la Maison de la Poésie Paris défend un nouveau projet culturel hybride et transversal qui vient renforcer le désir de lecture et stimuler la curiosité du public.

C'est à dire proposer :

  • D'une part : de donner la parole aux auteurs à travers des exercices inédits : lectures croisées, performances, mais aussi rencontres avec la ville.
  • D'autre part : de mettre la littérature en correspondance avec d'autres formes artistiques et créatives notamment en faisant aussi appel à des comédiens, des musiciens, des plasticiens pour des créations originales.

Une formule qui a prouvé son efficacité

Ce développement " en direct " est un phénomène important qui produit des effets sur plusieurs plans :

  • En proposant au public une autre façon d'accéder aux textes et aux auteurs.
  • En générant de nouvelles formes artistiques à partir et au service de la vie des idées.

Aujourd'hui, la Maison de la Poésie est devenue un point de ralliement reconnu pour ces nouveaux modes de rencontres entre les auteurs, les textes et le public. Un lieu qui symbolise, accompagne et amplifie cette revitalisation des savoirs par la scène.

Renouveau de la médiation culturelle

La Maison de la Poésie donne l'occasion de prendre en compte un nouveau type de médiation entre le texte et le public et incarne un certain état d'esprit.

C'est à dire offrir un lieu :

  • Ouvert, vivant et foisonnant, développant une convivialité et une aisance d'accès aux savoirs.
  • Qui sache s'adresser à ceux qui ont toujours un livre en poche, comme à ceux qui découvriront le texte porté autrement (par